Médérique NICOLA
Magnétiseur-Energéticien proche d'Issoire
 
06 33 33 75 39
19, route Impériale, 43410 Lempdes-sur-Allagnon

Insomnie et bienfaits du traitement magnétique.

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus répandu. Une étude a démontré qu’une personne sur trois souffrent d’insomnie occasionnelle au moins une fois dans sa vie.

L’insomnie est un manque de sommeil qui se produit de façon régulière ; souvent les personnes qui n’arrivent pas à s’endormir, ou à se rendormir, n’y voit aucune raison apparente.

L’incapacité à passer une bonne nuit de sommeil ne se répercute pas seulement sur le niveau d’énergie de la personne ou sur son humeur, mais elle peut aussi avoir un impact sur sa santé, car dormir permet de booster le système immunitaire. De plus, la fatigue, à n’importe quel âge, mène droit à une diminution des capacités de concentration et d’attention.

Il existe deux types d’insomnie :

  •  L’insomnie primaire : Problèmes de sommeil qui ne sont pas directement causés, ou associés, à des problèmes de santé ;
  •  L’insomnie secondaire : Problèmes de sommeil causés par des douleurs, un traitement médicamenteux, des problèmes de santé identifiés, tels que :
  1. Dépression, maux d’estomac, cancer, asthme, arthrite, absorption d’alcool et de drogue.

L’insomnie peut être temporaire ou chronique. Elle peut être de courte durée, variant d’une nuit à quelques semaines : on parle alors d’insomnie aiguë ou elle peut également durer plusieurs années : on parle alors d’insomnie chronique. La personne atteinte peut également être atteinte de crises d’insomnies, qui vont se manifester à certaines périodes, et disparaître à d’autres.

Les insomnies peuvent être dues :

  1. - Au stress, à l’anxiété, à la dépression ;
  2. - A des maux d’estomac ou douleurs physiques ;
  3. - Aux médicaments et autres stimulants ;
  4. - D’autres causes (comme le décalage horaire dû à des voyages, ou le travail en horaires décalés qui dans les deux cas rompent le rythme circadien du corps plus connu comme l’horloge interne du corps) empêchent la personne de trouver le sommeil.

Il existe également ce qu’on appelle l’insomnie comportementale : elle se produit lorsqu’une personne a fait une première insomnie, puis a peur la ou les nuits suivantes, de ne pas réussir à s’endormir suffisamment. La personne essaie de se forcer à dormir ; cela ne fonctionne pas ; elle se tend et s’énerve parfois, et finit par compter les heures qui la séparent du moment où elle devra se lever, angoissée à l’idée de la journée qui l’attend. Ce type de personne a tendance à mieux s’endormir lorsqu’elle n’est pas dans son lit, mais plutôt devant la télévision ou en train de lire. L’insomnie devient souvent plus présente avec l’âge. Lorsqu’on vieillit, trois changements se produisent, et ils peuvent tous les trois avoir un impact sur le sommeil :

  •  Changement dans le modèle de sommeil : après 50 ans, le sommeil devient souvent moins reposant. On passe plus de temps dans les phases 1 et 2 du sommeil (la phase 1 correspond au sommeil transitionnel, la phase 2 correspond au sommeil léger),.

On passe donc moins de temps dans les phases 3 et 4 du sommeil (les phases dites de sommeil profond), qui sont les plus reposantes. Puisqu’on dort de façon superficielle, on est plus enclin à être réveillé facilement. De plus, avec l’âge, l’horloge interne s’accélère : on est fatigué et on se couche plus tôt, et donc on se réveille aussi plus tôt.

  •  Changement d’activité : avec le temps, on peut être moins actif physiquement et socialement, on sort moins. L’activité, pourtant, permet d’encourager une bonne nuit de sommeil.
  •  Changement dans la santé : les douleurs chroniques comme l’arthrite ou les problèmes de dos, la dépression, l’anxiété et le stress sont tous des facteurs qui peuvent jouer sur le sommeil. C’est également le cas de troubles comme l’apnée du sommeil qui cause l’arrêt de la respiration et réveille la personne qui en souffre, ou encore le syndrome des jambes sans repos, qui cause des douleurs dans les jambes, et surtout une irrésistible envie de les remuer. Ces troubles deviennent plus fréquents avec l’âge.

Il existe, comme nous venons de le voir, différentes causes et manifestations de l’insomnie. Il existe également un point commun entre elles : l’horloge interne. L’horloge interne est l’un des systèmes automatisés du corps humain. Elle contrôle le moment où l’on dort et le moment où l’on se réveille. Si pour n’importe quelle raison cette horloge interne se dérègle, le rythme du sommeil est décalé, voire chamboulé. C’est un mécanisme délicat qui peut facilement se dérégler, toutefois, en temps normal, l’horloge interne se recale sur le bon rythme toute seule, au bout de quelques jours. C’est le cas par exemple après un long voyage : le corps se remet complètement du décalage horaire au bout de deux ou trois jours. Mais dans les cas d’insomnie chronique, le corps est décalé depuis tellement longtemps qu’il devient très compliqué pour l’horloge interne de se repositionner dans le temps. Pour que le cycle du sommeil reprenne son rythme normal, il faut reprogrammer l’horloge interne, qui est contrôlée par une hormone, créée dans la glande pinéale du cerveau, la mélatonine. Lorsqu’on souffre d’insomnie, cela signifie que la mélatonine n’est plus produite en quantité suffisante.

Il m'est possible d’aider les patients qui souffrent d’insomnie grâce à des séances de magnétisme, la glande pinéale étant très réactive aux champs électromagnétiques. Lorsque des ondes électromagnétiques sont placées près de la tête, la glande pinéale se met à travailler plus, et à produire plus de mélatonine. Selon la réceptivité du patient qui consulte, on peut espérer rehausser les taux de mélatonine pour les faire revenir à la normale ; en général, une à trois séances complémentaires sont recommandées, espacées de trois semaines pour obtenir un bon résultat . Lorsque le taux de mélatonine est revenu à la normale, le corps « redémarre » et l’insomnie disparaît.

En complément, à domicile :

Les médecines alternatives, comme la magnétothérapie, sont sans effets secondaires et représentent une excellente option pour réduire l’insomnie.

La plupart des personnes qui souffrent d’insomnie verront de très bons résultats en plaçant des magnets dans leur taie d’oreiller. Lorsque ces patients retrouvent un rythme de sommeil normal, il faut leur conseiller de garder les magnets en place, car ils continueront à stimuler la glande pinéale et la production de mélatonine, évitant ainsi toute récidive d’insomnie.

Des habitudes de vie sont également à mettre en place : éviter de s’exposer à la lumière bleue des écrans d’ordinateur, de téléphone ou de tablette, éviter la consommation de substance stimulante comme le thé, le café ou l’alcool avant de dormir.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion